Ce que les africaines pensent de leurs hommes

En Afrique, il fait bon être homme depuis des temps immémoriaux mais voilà, leurs compagnes de toujours ont décidé qu’être Femme était un privilège dont elles entendent désormais jouir. Et pour cela, il va de soi que certains comportements rétrogrades de nos hommes doivent être révisés voire remisés. Au seuil de cette nouvelle année 2004, elles prennent la plume pour dire leur souffrance du manque de considération de la part de la gente masculine et partant, lui permettre d’améliorer sa conduite. Les hommes intelligents sauront certainement quoi faire de ces menues critiques... Lisez-donc !

Ah, au fait, les hommes, vous avez un droit de réponse réservé dans le numéro suivant, celui de janvier 2004, "Ce que les africains pensent de leurs femmes", autrement, ce n’est pas rigolo... ;-) Alors, usez-en !

MS - malienne de 34 ans, interprète trilingue La drague, c’est pas vraiment son truc... (envoi du 10 nov. 03)

Aucun savoir vivre. Ils ne savent pas du tout draguer. Ils te balancent tout à la figure d’un seul coup. Un homme doit pouvoir montrer son intérêt à une femme par de petites attentions, de petits signes en se disant qu’elle est assez intelligente pour décoder le message et y répondre si cela lui dit également. Nos hommes paraissent pressés et vont tellement vite en besogne que cela en devient vexant. Ils doivent savoir que ce n’est pas la course et qu’une femme a besoin qu’on lui consacre du temps. Par ailleurs, lorsque le Malien comprend que la femme qu’il convoite ne partage pas ses sentiments, il a tendance à en faire tout de suite son ennemie. Encore une fois, ils doivent concevoir un refus et rester galant, ce n’est tout de même pas la guerre ! ni une obligation de dire systématiquement oui ! Surtout qu’ils seraient les premiers à raconter partout que "vous avez un plâtre autour du cou tellement vous ne savez pas dire "non" aux hommes" !

La polygamie comme excuse...
Je sais que la polygamie est admise dans notre société mais ce n’est pas une raison pour draguer ouvertement une autre femme au su et à la vue de l’épouse qui se ronge le sang en les attendant à la maison. Ce n’est pas parce qu’un femme a signé "polygamie" sur son acte de mariage qu’il faut lui jeter systématiquement à la tête toutes les conquêtes ! Sans être hypocrite, il y a un minimum de respect à avoir. Une fois épousée, nos hommes ont tendance à confondre leur épouse avec le congélo ; ils pensent que c’est à présent devenue leur "propriété" et partant, elle perd cette attrait d’ "objet à conquérir" et donc une bonne partie de son intérêt. On lui fait des enfants et on la colle à la maison. Un peu de respect et un peu d’humilité seraient les bienvenus ! Qu’ils réfléchissent plus souvent au sort qu’ils souhaiteraient pour leurs sœurs et se disent que celles qui portent désormais leurs noms sont aussi des sœurs...

La minorité crée l’espoir...
Parmi tous ces bons machos se trouvent des hommes aimants et attentionnées vis à vis de leurs compagnes et qui se retrouvent en but avec leurs congénères qui le accusent de "faiblesse". J’espère que ces Messieurs seront résister aux assauts dans les "grin" en se persuadant que la majorité n’a pas forcément toujours raison. C’est justement sur cette petite minorité que nous comptons pour rendre la vie de nos filles plus belle que la nôtre !

Malienne vivant en Amérique depuis une décennie, mariée et mère de famille
Un peu plus d’attention ne lui ferait pas de mal... (envoi du 21.11.03)

Ce que je pense de mon mari n’est pas tellement positif. Il veut vivre entre les deux cultures selon la situation du jour qui l’arrange. Tantôt il me fait référence de la culture américaine qui veut un partage égal des biens et devoirs de la maison et l’égalité de la femme et de l’homme au sein du foyer ; côté qu’ il aime utiliser quand ça l’arrange. D’autre part, il voudrait que je sois cette épouse malienne docile et soumise à tous les caprices du mari et du foyer. Cela a été l’objet de plusieurs malentendus dans notre foyer. Je pense qu’il doit établir une ligne de conduite et agir en conséquence ; soit suivre la culture américaine jusqu’au bout et cela avec ces bons et mauvais côtés ou simplement suivre notre culture en entier.

Domination
De mon point de vue, les hommes africains en particulier les maliens et sénégalais dont je connais bien le milieu veulent trop influencer leur femme mais surtout avoir un contrôle total sur elle et cela dans tous les domaines. Une fois que cette dernière affirme sa personnalité propre et sa manière de voir les choses qui est différente du sien, alors c’est le déséquilibre au foyer. Voilà que ces hommes s’insurgent, accusent l’épouse de vouloir "s’américaniser", de perdre les valeurs et de contrevenir aux mœurs africaines. Je pense que les hommes se voient menacer par la liberté et les droits que ce pays offre aux femmes. Si un homme souhaite qu’une femme soit docile et disponible à tout faire pour lui, il doit créer et maintenir un environnement qui pourrait favoriser ce climat.

Entretien
Jusqu’a présent les maliens ne savent pas trop bien comment entretenir une femme que ça soit sur le plan financier, moral ou même physique. Ils n’écoutent que leur propre désir sans trop se soucier de celui de leur conjointe qui se sent la plupart du temps frustrée et mécontente de la situation. Il faudrait que les hommes africains commencent à prêter attention aux envies de leur femme et leur donner une place plus importante dans la vie du foyer et dans les décisions majeures qui touchent à la vie et au bien être du mariage. Sans cela, il y aura toujours cette incompréhension et ce désaccord qui détruisent un couple pourtant fait pour s’entendre.

Mme X, 33 ans, juriste
Il devrait suivre ses propres conseils... (envoi du 21.11.03)

Un peu plus de présence et d’attention ne seraient pas de trop pour entretenir la flamme. Etre à l’écoute des "états d’âmes" de leur femme est je pense une qualité qui manque chez les époux maliens, alors qu’ils sont parodoxalement prêts à intervenir dans les problèmes conjugaux des amis ou de la famille, à qui ils ne manquent pas de donner des conseils éclairés qu’ils n’appliquent même pas au sein de leur propre foyer !

Mlle Y, malienne de la diaspora
Mon opinion va sûrement révolter plus d’une personne mais bon liberté d’expression donc je m’exprimerai aussi... (envoi du 11.12.03)

Alors, je trouve que l’Africain, surtout celui issu de l’ouest ne valorise pas l’Africaine. Je trouve que nos frères sont des hommes très charmants, intelligents avec un charisme très difficile à résister. Cependant, l’expérience m’indique que ce sont des hommes qui généralement n’ont aucun respect pour la femme africaine. Je précise bien la femme "africaine" car lorsqu’ils sortent des femmes d’autres races, eh bien la c’est différent. Ils ne sont plus aussi capricieux, ni exigeants, souvent ils se transforment en marionnette. Alors, c’est bien décevant tout ça !

Nos frères passent leur temps à dire que l’Africaine n’est pas assez indépendante, mais des qu’on essaie de se détacher, c’est la catastrophe. Du coup, l’Africain devient envieux et aigri contre toi. Eh bien pour une jeune Africaine comme moi, et j’en connais bien d’autre, ça ne suffit pas d’être diplômée d’une des meilleures universités du monde, ayant un bon boulot, être belle, etc., ça devient difficile.

Voir ailleurs
Nos frères se sentent menacés par les Africaines fortes et indépendantes. Les valeurs traditionnelles qu’ils nous balancent à la face à la moindre occasion, ils ne les respectent pas eux-mêmes. Alors, j’ai pour l’instant décidé de me méfier de nos frères et de donner la chance aux hommes d’autres races, qui eux souvent nous traitent à notre juste valeur. L’Africaine est un joyau qui mérite d’être jalousement gardé et c’est bien dommage que nos frères aient perdus cette notion au fil du temps !