La beauté au quotidien chez "Sally"

"Rien ne sera oublié quand il s’agit de la beauté de la femme et surtout si elle est gérée par une jeune femme qui cherche à s’implanter pour servir ses soeurs". Voici les propos de Salimata Coulibaly, gérante d’une boutique de cosmétiques à Baco djicoroni ACI

Création et gamme de produits
Je suis gérante de cette boutique qui a ouvert ses portes en 1999. Comme vous pouvez le constater, nous vendons plusieurs gammes de produits, uniquement dans le souci de la beauté des femmes maliennes.

Vos produits sont-ils faits pour la peau noire ? ou vous vendez ce que vous trouvez ?
Nous pensons que nos produits sont faits pour la peau noire dans la mésure où certains de nos fournisseurs sont les représentants exclusifs de certaines marques déposées, ce qui sous entend des contrôle de qualités par les services compétents et des dermatologues. Nous faisons très attention à la date de péremption des produits cosmétiques qui peuvent s’avérer très dangereux pour la peau après péremption. A présent nous n’avons reçu aucune plainte d’un de nos clients.

Coût abordable pour la malienne moyenne
Chaque catégorie sociale peut s’offrir des produits de beauté chez nous. La beauté n’a pas de prix à mon sens, entre 2000 et 10000 FCFA je penses que les prix sont adaptés à la bourse de la malienne malienne.

Les difficultés du métier
Le problème majeur se situe au niveau de l’écoulement de nos produits comme l’on aurait souhaité.Nous sommes également confrontés au problème de péremption des produits au cas où nous réalisons des stocks importants. Ce que nous evitons en essayant de livrer des commandes que nous recevons.

Des conseils par rapport à la dépigmentation
Les femmes noires nourrissent un complexe qui n’a pas de sens vis à vis des femmes "claires". Le malheur de beaucoup de femmes se situe à ce niveau, à force de vouloir dévénir "claire", elles utilisent n’importe quels produits sur n’importe quels conseils et le résultat est catastrophique. Une femme "noire" qui prend soin de son corps ("une bonne toilette") est aussi présentable et aimable que...

Coup de gueule
Il faut que les autorités à qui nous payons des impôts et taxes nous protègent de la concurence déloyale car nous ne pouvons pas vendre nos articles au même prix que ceux importés de manière douteuse.

Conseils aux futures concurentes ?
Il est indispensable d’être sérieux dans le travail, d’être vraiment disponible et à l’écoute de la clientèle dans le souci d’une belle peau noire saine.

Mot de la fin
Je remercie "Musow" de m’avoir donner l’opportunité de m’exprimer sur le magazine qui fait la fierté des femmes africaines et penses que musow ne se dépigmentera pas. Bonne continuation.

2002