Editrice malienne à Paris

Agée de 29 ans , Kadiatou Konaré dite Atou après avoir fréquenté l’école à Bamako jusqu’au bac est allée poursuivre ses études en France. Titulaire d’un diplôme de deuxième cycle à l’Institut National des Hautes Etudes Economiques et Commerciales de Paris et d’un diplôme de troisième cycle (Management de l’Edition) à l’Ecole Supérieure de commerce de Paris (ESCP), Kadiatou Konaré se lance dans le métier de l’Edition par passion mais aussi par souci de créer une passerelle entre l’Afrique et le reste du monde à travers l’écrit, le livre... Kadiatou a créé à Paris, il y a un an sa maison d’édition, Cauris Editions qui vient de publier un premier ouvrage : un guide sur le Mali intitulé Le Mali des talents.

Le monde de l’édition est réputé difficile et reconnu pour être essentiellement masculin. Etant femme et africaine, on peut dire que vous n’avez pas opté pour la facilité...

C’est vrai et le monde de l’édition est complexe à plusieurs niveaux. En effet, l’édition, ce n’est pas qu’ un métier mais plusieurs : l’éditeur, c’est la personne qui trie les manuscrits, qui corrige, qui organise la mise en page, qui coordonne le travail de tous les intervenants du livre à savoir auteur, photographe, maquettiste, imprimeur. Il joue le rôle d’un chef d’orchestre qui doit maîtriser plusieurs savoir-faire.

Par ailleurs, pour la Malienne et l’Africaine que je suis, si le métier de l’édition peut sembler difficile, il n’en est pas moins excitant. Une grande partie de la difficulté consiste à imposer l’écrit dans une Afrique (surtout du côté du Mali) où la tradition de l’écrit n’est pas encore très développée et où l’écrit est souvent considéré comme un luxe. Cependant, en tant que femme, l’aventure est extraordinaire et nécessaire. Je voudrai témoigner de nos vies d’épouses courageuses, de mères dignes, de combattantes acharnées, d’adolescentes en quête d’avenir dans des pays économiquement pauvres. Je souhaiterais qu’au travers de l’édition, les femmes de mon pays mais au delà, les femmes de l’Afrique puissent faire entendre leur voix dans le monde.

Le livre devrait être un instrument d’éducation et d’émancipation.

Pourquoi ne pas avoir ouvert une maison d’édition au Mali ? Une représentation ici figure - t-elle dans vos projets ?

C’es pour des raisons essentiellement familiales que je vis à Paris et c’est pour ces mêmes raisons que j’ai décidé d’ouvrir ma structure à Paris. Cependant que les choses soient claires, ma maison d’édition même si elle est installée à Paris est une maison d’édition africaine tournée vers le continent. D’ailleurs, même si nous ne sommes pas encore physiquement au Mali, nous y sommes quand même car nous travaillons avec les Maliens à tous les niveaux, auteurs, photographes, illustrateurs, cartographes et aussi avec d’autres structures éditoriales qui font la coordination sur place et qui nous servent de relais éditoriaux (ce fut le cas pour l’élaboration du Mali des talents). J’espère que dans un futur très prochain et s’il plait à Dieu, nous aurions une représentation au Mali.

Quelle est la spécialisation de Cauris Editions ?

Avec Le Mali des talents, Cauris Editions lance une collection de guides touristiques sur l’Afrique. L’idée est de faire des guides conçus par les Africains eux-mêmes car il faudrait absolument que nous soyons à même de transmettre au reste du monde nos valeurs culturelles, nos traditions, nos réalités quotidiennes. Par exemple, dans Le Mali des talents quand j’évoque la tradition de l’hospitalité, je fais appel à ma mémoire, à mon vécu d’enfant malienne qui observait avec curiosité sa grand-mère réserver toujours un plat de riz pour " l’étranger susceptible ".

Ceci dit, Cauris Editions voudrait se spécialiser dans le livre pratique, des ouvrages de vulgarisation sur l’Afrique. Autre domaine que nous voudrions investir : le livre jeunesse ; établir à travers l’écrit des liens entre jeunes d’Afrique et du monde. Par ailleurs, Cauris Editions est une structure de conseil qui fera de la formation en Afrique aux différents métiers du livre : de la préparation de copies à la vente du livre.

En quoi est ce que votre guide Le Mali des talents diffère t-il des autres guides touristiques sur le Mali ?

Le Mali des talents est d’abord un ouvrage de vulgarisation, un ouvrage de référence avec lequel, on peut se familiariser avec le Mali. La spécificité du guide réside dans le fait qu’au delà des monuments, des sites touristiques et des adresses généralement présents dans un guide touristique ; nous avons voulu accorder un point d’honneur aux Maliens eux mêmes. Nous avons parlé d’eux, de leur passion, de leur savoir-faire, de leur authenticité car le touriste qui visite le Mali ne peut l’aimer et l’apprécier que s’il connaît le peuple qui y habite.