Rencontre avec la star montante du Wassoulou, Tata Diakité

Mon nom est Fatoumata Diakité mais tout le monde m’appelle Tata, je viens du Wassoulou, plus précisément de Madina Diassa, j’ai 26 ans, mon époux se nomme Gaoussou Maiga et je suis la mère de trois enfants.

Rencontre avec la musique...
Comme on aime à le dire, tout le Wassoulou sait chanter (rire) mais j’ai surtout été emerveillée par le talent et la voix de ma tante paternelle. Elle a été toute sa vie, une vedette et une source d’inspiration pour moi. J’ai commencé à chanter en tant que choriste comme Djénéba Diakité, Tenin Sidibé et Yoro Sidibé, puis naturellement, j’ai essayé d’entreprendre une carrière de chanteuse professionnelle. Et voilà le résultat... J’ai réalisé trois albums, le premier en duo avec Sara du Wassoulou, le deuxième a remporté le prix des meilleures ventes 1998, décerné par EMI-Mali K7, le troisième vient tout juste de sortir. Je ne vis que de ma musiaque et mon mari m’y encourage.

Voyages, voyages...
Je viens juste de rentrer des USA où j’avais été invitée. J’y ai donné des soirées de gala et des spectacles. J’ai également effectué une tournée en 2001 en Allemagne en compagnie de mon groupe. Je saisis cette occasion pour remercier tous ceux qui, de loin où de près, ont contribué à la réussite de cette tournée et de la sortie de mon dernier album.

Histoire de piraterie...
Ah, la piraterie ! c’est la gangrène des œuvres artistiques. Récemment, j’ai appris que les autorités ont instaurées le " sticker ", je trouve que cela peut être un moyen efficace de lutte contre ce fléau. Mais attendons de voir....

Vie d’artistes...
Dans le temps, le monde des artistes était fait de coups bas, de médisance... Cela n’existe heureusement presque plus alors à nous de nous aimer, travaillez ensemble, s’entre-aider pour réussir car sur cette terre nul ne peut se prévaloir de réussir tout et tout seul. C’est dans l’union que nous pourrons vendre notre culture qui est la seule véritable richesse que nous possédons. Aux producteurs, je dirais que nous sommes tous dans le même bateau et nous souhaitons tous parvenir à bon port dans les meilleurs conditions !

Pour finir...
Je remercie toute l’équipe de rédaction de Musow.com qui nous donne l’opportunité de nous exprimer. Je remercie par la même occasion tous mes diatigui et fans qui m’aident et me soutiennent dans mes œuvres. Merci et bonne continuation à Musow.com, notre magazine à toutes !

Merci Tata.

Propos recueillis par Mamadou Séga Sissoko